Un Nail Art venu du froid...

Publié le par Les créations d'Esperanza

Nail Art fleurs

Nail Art fleurs

Mais quel est donc ce titre improbable ??? Pourquoi nous annonce-t-on un Nail Art venu du froid alors qu'il s'agit de fleurs bien printannières ???

Tout simplement parce que ce sont des WD venus de Russie ! Oui, je l'admets, difficile de trouver de l'inspiration pour le titre. Honte à moi !

Bref, tout simplement envie de crier : 

 

 

Pourquoi ? Parce que j'ai enfin réussi à trouver des patchs de WD qui sont super !!!!!!!!!

Que je vous explique : j'ai les ongles très bombés. Certaines me diront que j'ai de la chance car ça fait un galbe naturel très féminin et je le reconnais mais d'un autre côté, il y a certaines techniques NA que je ne peux pas faire comme poser des bijoux d'ongles ou utiliser des patchs WD. C'était sans compter sur les water decal MILV !!!

Avant, j'avais des plis de partout avec les patchs, c'était moche, et  je désespérais de trouver une solution. Jusqu'à ce que sur un groupe de Nail Art sur Facebook, une fille propose de faire une commande groupée. Je vais donc sur le site en question pour voir ce qu'ils proposent. J'avoue avoir craqué sur les motifs sans vraiment réaliser que c'était des full patch. C'est pourtant évident de le voir sur la photo... mais je ne m'éterniserai pas sur ce point-là...

Donc, je reçois la commande et là, je me dis : "Mince alors ! (je vous fais la version polie, hein !) ce sont des full patch..." Mais comme je ne suis pas rancunière pour un sou, je leur donne une chance de me surprendre. Et là ! Miracle !!!!!

Pose assez facile et surtout pas un pli ! Ils s'adaptent spontanément à la forme de mes ongles !

Vous l'aurez compris, je suis ravie !!!!

Pour ce Nail Art, j'ai utilisé :

  • Base coat Ultra protect + de Catrice
  • Vernis n°345 "Peach Smoothie" de Revlon
  • WD MILV N204
  • Top coat Sèche Vite
Un Nail Art venu du froid...
Un Nail Art venu du froid...
Un Nail Art venu du froid...

Publié dans Nail Art

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article